Du nouveau concernant les sites touristiques de l’Est !

25 06 2011

Comme évoqué dans des articles précédents, les sites de Mare à Poule d’Eau (Salazie) et de Takamaka (PK12) vont être rendus accessibles aux PMR (du moins handicapés moteurs) par la CIREST.

C’est le site de Takamaka qui devrait être le premier ouvert au public : comme l’attestent les deux photos ci-dessous, les travaux sont en cours, pour une fin de chantier normalement prévue à la fin de l’année…

  

(crédit photos : CIREST)

Pour Mare à Poule d’Eau, cela devrait se faire plutôt d’ici début 2012. Des aménagements existent déjà depuis peu en fait et il s’agit cette fois de créer un parking en aval (intégré à son environnement) et une voie d’accès véhicule pour déposer les personnes en fauteuils au plus proche du site proprement dit. Le contexte réglementaire (zone protégée) et environnemental (relief, ravinement…etc.) font qu’il y a eu besoin d’une étude de faisabilité, d’où des délais plus longs.

La région Est, avec ces différents  aménagements récents, ou en cours, devrait très vite se retrouver à la pointe en matière d’accessibilité des sites touristiques ! Et c’est tant mieux, mais du coup il serait dommage que les centres-villes de Saint-André, Saint-Benoît et Bras-Panon, eux, tardent à suivre la tendance. A bon entendeur…

 

A.G





Visite d’un site en finalisation d’aménagement : Mare à Poule d’Eau

9 02 2010

Voici donc le premier billet de la catégorie consacrée aux projets en cours.

Il s’agit là encore de visites sur le terrain, mais cette fois-ci de sites non accessibles, du moins pas totalement mais avec un gros potentiel et parfois des aménagements en cours de réalisation ou en projet. C’est aussi l’occasion de « confrontations » avec le handicap pour les gestionnaires d’espaces, les élus…etc., autant de rencontres pour, espérons le, un maximum de solutions réfléchies et concrètes !

On commence avec la visite de Mare à poule d’eau (Salazie) le 29 janvier dernier.

Ce magnifique site a été de longs mois en travaux, sous l’égide notamment de la CIREST, gestionnaire du lieu. Comme on peut le voir sur les photos, le site est désormais articulé autour d’une première zone, assez plane, bordée de bambous et dominant la fameuse mare.

Ensuite, un peu plus loin un gros travail a été fait pour réaliser ce grand espace gazonné et ombragé d’arbres et d’arbustes, qui accueille de nombreux kiosques…

Quid d’aménagements pour personnes à mobilité réduites ?

Réponse : un site relativement plat, praticable en grande partie en fauteuil (manuel ou électrique)  et un kiosque au cœur des bambouseraies, adapté.

Quel était alors le but de la visite, pour un site en fin de travaux et désormais « rendu » au public ? Et bien c’est qu’il fallait l’avis de tous : personnes handicapées (3 étaient présentes) et représentants d’associations, gestionnaire (la CIREST donc), élus (de la CIREST et de la commune de Salazie), et ONF (pour conseil seulement)…pour voir ce qu’il reste à faire… En effet malgré les travaux, rien n’a été pour l’instant fait concernant l’accès au site, car (et on ne le voit pas si bien que ça sur les photos ci-dessous), c’est là l’ombre au tableau : si le site et la route forestière en aval, sont tout à fait praticables à fauteuil comme en véhicule adapté, la portion de chemin de 400m reliant les deux, est, elle, impraticable en l’état !

Un revêtement en graviers, galets et terre, très irrégulier et raviné (normal c’est Salazie), une pente souvent à 10 % et même une portion en S, de 30 à 40m, à plus de 20 %… voilà ce qui attend le promeneur. A oublier en piéton (fauteuils et même déficients visuels ou gens avec des cannes) et difficile (mais possible car j’ai pu me rendre sur le site, non sans secousses !) en véhicule si on est pas en 4×4 ou en gros fourgon (ou par temps de pluie). Heureusement le problème est bien défini et tous, élus comme public handicapé, ont pu (et su ?) s’en rendre compte en direct. De plus de l’avis des gestionnaires et experts présents (CIREST + ONF) le cas est loin d’être impossible à régler : il faudra juste y mettre les moyens…

Maintenant reste à plancher (ce qui est semble t-il prévu) sur des réponses techniques concrètes : béton ? bandes avec revêtement spécifique ? bandes moellons joints ? Il faut préciser que tout dépend de ce que l’on décide dans la nature de l’accès : accès véhicules adaptés (pour dépose) ou piétons uniquement ? Il semblerait que tout le monde se soit plutôt mis d’accord sur le fait qu’il y a là l’occasion de réaliser un vrai sentier aménagé pour piétons et fauteuils. C’est du moins ce que mérite ce site magnifique en cœur de sous-bois : un aménagement complet permettant à tous de ce promener dans ce verdoyant écrin.

Ce serait aussi un site pilote, extrêmement bénéfique pour l’image touristique de l’Est voire même de l’île, à l’image du projet de Bélouve, qui vous sera présenté la semaine prochaine sur ce blog.